Du bout du monde... - Cath. An.
        
Du bout du monde...
Tu m’as dit : « Viens je vais te montrer. »
Je t’ai répondu par un silence. Comme une incision dans ton invitation.

Sur le chemin, je devinais lentement l’endroit où tu voulais me voir.
A ta manière tu me guides vers cette frontière de mon visible. Vers cette profondeur de l’espace – inépuisable – et qui pourtant m’attire tellement en son creux, lumineux.

Encore une fois, tu es là. Toi, mon homme aussi impénétrable et indéchiffrable que l’horizon vers lequel tu m’emmènes.
En route, tu prends le vent comme j’appelle la lumière. Sans demi-mesure, tant qu’elle soit pleine et entière.

Je te suivais, silhouette furtive qui me guidait. Silencieux, tu m’ouvrais la voie.
Il était temps de m’y confronter. A mes territoires nus et arides, de les brûler face à la lumière. De les déposer sur une nouvelle étendue.

Je me suis mise face à ce bout du monde. A genou d’abord, je ne pouvais la regarder en face. J’ai laissé le vent me bousculer, me faire trembler de toute part. Puis j’ai tenté de me relever, et de rester droite, aussi droite que cette statue que nous avions croisée quelques moments plus tôt.

Je te sentais posé - pas loin. Tu m’as laissée me débattre avec l’horizon, avec cette immensité affolante. Tu m’as regardée longtemps, assis sur ton bout de terre. De là, tu m’as offert le temps de me défaire d’un morceau de ma vie.

Face à cette étendue, je me suis déliée. Petit à petit, je me suis sentie traversée par ces mots et ces images que je portais. Bouleversée, je me suis appuyée sur cette lueur naissante.
Et soudain ce présent : un éclat de couleurs au coin du ciel. Inattendu et poignant.
Confusément, j’ai éprouvé cette sensation de ce qu’il advient très rarement : l’éblouissement.
Alors dans le pli de l’horizon j’ai déposé mon secret.


*

Du bout du monde, j’en suis revenue. Et avec lui, cette faille où se sont jetés les mots de Thomas Vinau : « Et puis un jour on se rend compte que le monde est plus grand que nos yeux. Et on reste là, perdus. Au bord du vertige. »


Carnet d'artiste 14x9cm
Edition strictement limitée à 10 exemplaires.
Entièrement réalisé à la main, numéroté et signé.
Disponible: 6 exemplaires

12 photographies réalisées en 2012

- Images extraites d'une série de 12. -
Top